Social Media Club France

http://socialmediaclub.fr/

Qu’est-ce que le Social Media Club France ?

Le Social Media Club France est un cercle de réflexion sur les médias sociaux, rassemblant journalistes, éditeurs, professionnels de la communication et des relations publiques, entrepreneurs, chercheurs, bloggeurs, responsables marketing et, plus largement, tout professionnel passionné par les médias et leur évolution.

voir plus

Actualités

  • Détournement d’images et médias sociaux : la killer app politique ?

    New York, Miami, Washington Hamburg, Londres, Tokyo, Singapour, Hong Kong, São Paulo, Toronto, San Francisco… et Paris ! Du 11 au 17 février, la Social Media Week investit une dizaine de villes autour du monde pour vous faire rencontrer professionnels et universitaires spécialistes des médias. Objectif : réfléchir au rôle des social media dans l’espace public… et dans l’empowerment, thème à l’honneur cette année. Le Social Media Club s’associe à l’initiative et vous propose une conférence gratuite le 14 février à 19h à la Cantine : Détournement d’images et médias sociaux: la killer app politique ? Photo de presse, déclaration politique, séquence culte de film hollywoodien… les exemples de contenus repris et tournés en dérision par les internautes sont légion. Parmi eux, les « mèmes », symboles des dynamiques de créativité amateure à l’œuvre sur le web.Nicolas Sarkozy assure avoir assisté à la chute du mur de Berlin ? En quelques heures, l’idée d’un « Sarkozy everywhere » sera reprise collectivement, mise en récit à travers la production massive d’images moquant le Président. Plus récemment, c’est un policier new-yorkais pulvérisant du « pepper-spray », John Pike, qui a été « mèmifié » et ainsi érigé en symbole de la répression [...]

    Read original

  • Conférence : « Le fact checking aura-t-il un rôle dans la présidentielle ? » – Compte-rendu en cinq interviews

        A quatre mois des élections présidentielles, le Social Media Club France a réuni à la Cantine cinq experts pour discuter du « fact-checking ». Doit-on voir dans cette pratique une nouvelle forme de journalisme d’investigation ? Peut-elle avoir un effet dissuasif sur les candidats tentés de brandir des infos à la hâte ? Pour ceux qui n’ont pu y assister ou qui souhaiteraient approfondir le sujet, nos invités se sont prêtés au jeu de l’interview vidéo pour revenir sur les points forts de leur intervention. Christophe Deloire, Directeur du Centre de Formation des Journalistes     Cédric Mathiot, Responsable du blog Désintox de Libération     Anthony Hamelle, Responsable R&D chez CLM BBDO et auteur de cet article sur Netpolitique     Jean-Marie Charon, Sociologue des médias à l’EHESS     Mehdi Benchoufi, Président du Club Jade     Le débat était animé par Julien Jacob, co-fondateur du Social Media Club et de Newsring.

    Read original

  • SMC Talks #1 : le transmedia est-il un barbarisme ?

    Le SMC France est heureux de vous annoncer le lancement des SMC Talks, en partenariat avec les étudiants du Master MISC du Celsa et de la plateforme Techtoc.tv. Ce dernier consiste en une série de programmes vidéos courts, qui confronteront le regard d’un chercheur universitaire et d’un professionnel sur un sujet lié au digital et aux nouveaux médias. Découvrez le 1er des SMC Talks intitulé “Le Transmédia est-il un barbarisme ?” <Aller voir le site Nicolas Marronnier, délégué général du Social Media Club France, invite Olivier Mauco et Jeremy Pouilloux à discuter des usages et des liens entre transmédia, jeu et réalité alternée. *** Jérémy Pouilloux est producteur de projets transmédia et producteur associé de La Générale de Production, société de production audiovisuelle. Il est à l’initiative de la Transmedia Immersive Universitystructure dédiée à l’encadrement et à la diffusion de projets transmédias étudiants en France. Olivier Mauco est doctorant à l’Université Panthéon Sorbonne, membre de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines) et auteur du blog Gameinsociety. – Attention, le player s’interrompt au bout de deux minutes.

    Read original

  • Google + circles = a ramble

      “The idea with Google + is to allow people to share like in real life. And in real life, you don’t share everything with everybody. So the “circles”* allow to categorize your contacts according to the groups they belong : family, friends, acquaintances, etc.” explained Google Accounts Managers Pauline Butor and Arnaud Monnier at Tuesday’s Social Media Club France’ workshop focused on Google +’ specificities. Indeed, in « real life », we adapt our communication according to frames of experience (E. Goffman, 1974). Thus, we don’t act the same whether we are talking to our mother, husband, child, boss, friend. Think of it if we did – life would be a joke. Yet, what Goffman describes is less about categorizing and classifying our social experiences in various frames, rather adapting our own frame to the interactions in accordance.  The frame is not set, it evolves consequently. Google + allows for you to change your “circles”, as an acquaintance may evolve to becoming a friend, or even family. But there again, isn’t the subtlety of the boundaries between who is really a friend, and whom is just an acquaintance, what is really part of the attraction? “Such as Russian dolls, social web users compose [...]

    Read original

  • Facebook ou le projet de l’homme fichier

    Avec l’introduction de sa « timeline » Facebook franchit un pas de plus vers ce que j’appellerai le projet, ou l’utopie peut être, de l’homme fichier. D’abord pour ceux qui ne le sauraient pas la « timeline » est la nouvelle interface des pages des membres Facebook qui présente sous la forme d’une grande frise chronologique qu’on parcourt verticalement l’intégralité des actions de ces membres depuis leur inscription sur le réseau.  Lorsqu’on navigue sur la « timeline » en remontant le temps on arrive de façon symbolique à la « naissance » du membre, sachant que pour la majorité des membres actuels entre leur naissance et leur inscription sur le réseau un temps non négligeable s’est écoulé. La « timeline » d’un membre est donc une vision globale et synthétique de sa vie numérique sur le réseau. Auparavant ce qui apparaissait sur le mur ou la page d’un membre résultait essentiellement de ses propres actions : il décidait de renseigner les informations de son profil, il postait un statut, il publiait un commentaire ou il cliquait sur «un like »… le membre pensait alors maîtriser ce qu’il dévoilait de sa vie. Puis à mesure que ce dernier voyait le nombre de ses amis grandir, ceux-ci pouvaient à leur tour donner des informations, [...]

    Read original

  • Retrouvez le reste des actus sur le site : http://socialmediaclub.fr/